Vladimir Cosma, Photo: ML Thomas 

De l'accent 

De la musique 

Vladimir Cosma est un compositeur, violoniste et chef d’orchestre français, d'origine roumaine. Arrivé en France avec toute sa famille dans les années de dictature roumaine, il a étudié au conservatoire national de Paris et avec Nadia Boulanger. Il a créé nombre de musiques pour le cinéma. Ces musiques font parties de notre mémoire collective. Du
« Grand blond avec une chaussure noire », en passant par « Rabbi Jacob » ou « Diva », il a écrit plus de deux cents partitions pour des long métrages ou des séries tv. Nous nous sommes rencontrés lors d’un projet de relecture de son opéra « Marius et Fanny » en « opéra jazz ». Vladimir m’a sollicité pour interpréter Panisse, un des personnages de la trilogie « César, Marius, Fanny » de Marcel Pagnol. Il s’est gentiment prêté au jeu de l’interview « Suivez l’accent » le jour de l’avant première du concert donné en décembre dernier au « Silo » Marseille sous l’égide de l’équipe du
Festival des Cinq Continents et de son directeur Hugues Kieffer.

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle

Jacques Grandchamp facteur d'instrument

Les métiers de Jacques

Vielle, main-vielle et Cie

C’est en 2006 je crois bien, lorsque j’habitais encore Toulouse, que je suis allé trouver Jacques Granchamp facteur d’instruments toulousain sur les conseils de Dominique Regef grand joueur tous terrains de vielle à roue. Je voulais un instrument sommaire (bourdons, percussions)’ sans clavier ni trompette. J’ai proposé à Jacques de me fabriquer une vielle à roue comme Marcel Duchamp aurait fait un tableau. C’est avec enthousiasme que Jacques me fabriquait une « main-vielle à roue » avec « tapier ». C’est en suivant que j’eus l’idée de projeter au rythme de sa manivelle de la lumière et des images. C’est Arno Tartary le compagnon des premiers pas du projet « Suivez l’accent » qui se chargea de trouver un procédé, élaboré ensuite par Pierre Boulant… Jacques Grandchamp m’a donné de son temps précieux pour parler de son travail et de cette invention

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle

André Benedetto

Interview A Benedetto

Henri Meschonnic

Interview H Meschonnic

Sociologues, philosophes, hommes de théâtre, professeurs, poètes en parlent ou en écrivent: la voix de Pierre Bourdieu et les écrits de Jacques Derrida : (extrait de"le monolinguisme de l'autre") ..." L' accent français, quelque accent francais que ce soit,et avant tout le fort accent méridional, me paraît incompatible avec la dignité d'une parole publique (inadmissible, n'est ce pas ,je l'avoue)". Incompatible, à fortiori, avec la vocation d'une parole poétique: avoir entendu René Char, par exemple, lire lui même ses aphorismes sentencieux avec un accent qui me parut à la fois comique et obscène,la trahison d'une vérité, cela n'a pas peu fait pour ruiner une admiration de jeunesse"............................... Les interviews qui suivent ont été réalisées avant la disparition de Jacques Derrida. Nous souhaitions le rencontrer ainsi que Pierre Bourdieu. Dommage. Nous avons demandé à deux travaillleurs du langage de répondre à leurs positions orales ou écrites........ Le point de voix d'Andre Benedetto, Auteur et acteur, metteur en scène, directeur du théâtre des carmes à Avignon............................... Le point de voix d'Henri Meschonnic professeur émérite à l'Université de Paris8. Il mène une triple activité de poète, linguiste et traducteur.

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary, Philippe Blanqué

Le point de voix d'Archie Shepp Le point de voix de Daniel Herrero

Interview A. Shepp

Interview D. Herrero

Musiciens, acteurs, entraineurs, éducateurs,disent aussi leurs points de voix sur le sujet. Accent musique, accent contact, histoires de trajets deterritorialistes. Interview réalisées avec Archie Shepp au "Bouffes du Nord" le théatre de Peter Brook ( tiens, voila quelqu'un qui construit ses ouvrages avec des accents) et avec Daniel Herrero à la fête de l' Humanité. (Alors là des accents...)

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary, Philippe Blanqué