Ile de Groix 

Jo Leport/ Andre Minvielle
L’ile de Groix à terre.



A la pêche aux tons. Accents compris.



Le Breton, chant-contre champ.



C’est pas du Granit !
 

Notre association « Les chaudrons » est invitée par l’association Pen’ar Jazz, Scène de musiques actuelles jazz et musiques improvisées de Brest. Frederic Roy, son grand ordonnateur (que j’aime bien appeler Philippe, ne me demandez pas pourquoi) a organisé une série de concerts en Finistère avec les associations locales.
Sur l’ile de Groix, au Roudour de Morlaix, à Ty Skol près de Crozon, au Run ar Puns de Chateaullin… Je joue récital : « Le Bo vélo de Babel » en déterritorialisation française…
Partout du monde et des gens accueillants, actifs et réactifs.
La Bretagne, pour ça, c’est quelque chose ! Précieux. C’est sur l’ile de Groix que j’ai fait ce collectage « Suivez l’accent ».
Une ile comme par ici, Un personnage touchant par là. Jo Le Port. Terre et mer.
Il connaît ici et là. Il se pose là. Il parle de son ile, de la nuit des temps, du breton. Il chante.
Dans la librairie-café « L’ Ecume », autour d’un café chaud. Echanges de voix.

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle


 

Petite musique

Cécile dans son atelier
Un des masques créés par Cécile
Voici le parcours de Cécile Borne
Elle est née et a grandi au bord de l'Atlantique, sur les rivages de la Bretagne. Cécile Borne pratique depuis l’enfance la chasse aux trésors. Cette activité de naufrageuse détermine pour toujours sa fascination pour l’expérience de la limite et la poétique de la ruine.
Après des études d’arts plastiques à la Sorbonne, elle s’initie aux différents courants de la danse contemporaine à Londres et à Paris. Suivent 15 années de tournées internationales avec principalement Hervé Diasnas et Jérôme Thomas.
De retour en Bretagne, en 2000, elle investit la Grande Boutique à Langonnet. Elle y crée la Cie Aziliz Dañs qui travaille à la croisée des chemins entre danse contemporaine, arts plastiques, musique, vidéo, danse bretonne, masque… . C’est aussi là, dans sa salle de bal que son travail de plasticienne autour des tissus marins va se développer. 
Retrouvez le travail de Cécile sur son site internet.
Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary, Philippe Blanqué

 


 Jeu de masques

Polka Pline
Boules bretonnes


Cécile Nous sommes à La Grande Boutique pour une seconde étape de travail suite au collectage d'André. Nous testons un dispositif scénique mettant en jeu les collectages réalisés au moyen de haut parleurs disséminés sur le plateau au cœur du travail scénographique de Cécile Borne, danseuse, plasticienne fondant ses recherches sur la récupération de tissus ou d'objets brassés par l'océan, la fabrication et l'utilisation de masques pour ses chorégraphies. L'installation terminée, il s'agira pour les musiciens (Didier Petit au violoncelle, Hélène Labarrière à la contrebasse, andré Minvielle, voix, vielle et percussions) d'improviser avec les danseuses (Cécile Borne et Emmanuella) dans le dispositif. Quelques extraits...
Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary, Philippe Blanqué

 

A Langonnet chez Bertrand Dupont et Cécile Borne à la Grande Boutique: Tin et Louis.

 

Tin à Langonnet

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary, Philippe Blanqué.