J'émets J'émets

André Benedetto

J’émets, j’émets, m’entendez-vous
Me recevez-vous cinq sur cinq
Je transmets ce que je reçois
Mais je ne sais pas d’où ça vient
Des antennes un peu partout
Dedans, dehors et des micros
Sur tout le corps dans le cerveau
Dans les artères et dans les os
Dans les artères dans le cœur
Branché sur toute les mémoires
Immergé dans la mer des ondes
Je ne cesse pas de capter
Je suis à l’écoute des mondes
Et je transmets n’importe quoi
De n’importe où, m’entendez-vous
Ça vient de près, ça vient de loin
De nulle part et de partout
Des temps passés des temps présents
Du monde entier, des océans
De l’infiniment grand petit
Allô allô m’entendez-vous ?
Qui peut me dire qu’il m’entend
Et m’expliquer ce que je dis
Je transmets ce que reçois
Mais je ne sais pas d’où ça vient
Je transmets, je ne comprends rien
A tous ces sons à tous ces bruits
Qui me jaillissent -au secours-
D’entre les dents entendez vous
L’appel venu des profondeurs
Entendez vous quelqu’un crier
Ce n’est pas moi, si si c’est moi
J’émets j’émets m’entendez-vous
Me recevez-vous cinq sur cinq
M’entendez-vous m’entendez-vous…