Le verbier

Marc Perrone / André Minvielle

Ver de belle vertu
Il travaille
C’est l’hiver en terre
Un petit ver solitaire
Oui, la belle vertu
Histoire de nous faire de l’air sous la terre.

Ver de belle vertu
Fait l’humus
Des traces de vie
Des petits vers solidaires
Ver de belle vertu
Histoire de nous fertiliser la terre.

Un ver moulu
Deux vers mi-sots,
Trois vertigos
Dix vers devins
Deux vers de lui, trois vers d’elle
Un ver luisant de nuit,
Un ver est very sentinelle..

Des vers mi-grands
Des vers mi-sel, des vers classiques
Des lombics : l’épigé
L’endogé, l’anécique
Des vers à pied, libres de circuler comme l’air

Ver en veux tu, ver en voilà, ver et tout vit, ver et tout va
Levez vos verres aux vers en vie virez l’envers l’ivresse en bas…

Si vos vers sont versatiles
Au ver mi'fugue c’est qu’la vie s’est fait virer
Car si les vers n’y sont pas
Il y a « verticide », en bas
Laissons-là sa part au ver
Cultivez les verbiers
Et la terre saura faire
Quai des vertus salutaires
De nous des locataires.
Terre en vers !