Intime One Time

André Minvielle

Intime, one time, ça va de l’extime au next time
Intime compagne, je vais par l’infinie montagne

De c’ qui fête l’amour et l’amitié
Au pluriel familier du singulier
De c’qu’ une pensée joue d’altérité
Quand elle marche aux cimes des Pyrénées

Intime, one time, ça va de l’extime au next time
Intime compagne, je vais par l’infinie montagne

De ce qui vient du dedans, du dehors
De c’qui vous pousse à réfléchir encore
Au pourquoi des choses qui s’évaporent
Paradoxe de la boite de Pandore

Intime, one time, ça va de l’extime au next time
Intime compagne, je vais par l’infinie montagne

De c’ qu’on devient l’ Homo numericus
D’un monde qui va selon Dédalus
Dans c’qui disparaît de l’ Homo sapiens
Au profit de beaux robots qui l’évincent

Intime, one time, ça va de l’extime au next time
Intime compagne, je vais par l’infinie montagne

J’offre, malgré de sacrés handicaps
De chanter le monde de pieds en caps
Comme le marcheur de Giacometti
J’emporte la part qu’improvise la vie

Intime, one time, ça va de l’extime au next time
Intime compagne, je vais par l’infinie montagne