Marseille, "lé pas pareille"

La bonne mère veille sur Marseille Installation itinérante par Marina Jolivet Photos Ateliers Marina Jolivet

Montage Marseille 

C’est autour de plusieurs demandes locales, que l’association « Les Chaudrons » a pu articuler le périple « Suivez l’accent » dans la région de Marseille. Profitant d’une première sollicitation du Festival de Jazz à Porquerolles le vendredi 31 mars pour un concert « Minvielle en roue libre » dans une magnifique chapelle anglicane de Hyères, nous nous sommes arrêtés, invités sur le chemin, jeudi, au club de jazz « Le Cri du Port » à Marseille avec « Le Bo vélo de Babel » et les autres jours, à « La machine pneumatique », association vivace de Saint-Henri, quartier Nord de Marseille. Voisins tout proches du quartier de l’Estaque immortalisé par les films de Robert Guidiguian. Nous y avons proposé plusieurs formes de rencontres avec le coin. Nous avons reçu un accueil chaleureux partout. Le public était au rendez-vous. Salles combles à chaque fois. J’ai rencontré le mercredi soir 29 Mai, le socio-linguiste Médéric Gasquet-Cyrus et nous avons conversé avec le public. René, figure locale, était de la partie, ainsi que Philippe Desombre, réalisateur du film documentaire « Avec ou sans accent » qui s’est gentiment prêté à l’exercice…. Le samedi soir, de retour des concerts cités plus haut, nous avons expérimenté la « Mainvielle à roue » avec le cinéaste Julien Gourbeix. Projections d’images/ musique, improvisations autour du cinéaste russe Dziga Vertov. Le dimanche Marina Jolivet a mené un atelier avec les enfants du quartier Saint-Henri, une circonférence « Suivez l’accent » a suivi, avec final atelier public « Les chaudrons ». Le tout très mélangé de grands et de petits autour du « Regali » et dans la très belle cour. Ça a beaucoup plu ! Au propre comme au figuré ! Temps de Pau, musique de chambre ! Nous avons terminé le dimanche soir 2 avril par un bal chanté plein à craquer à l’invitation des polyphonies d’ici : « Radio Babel Marseille » et « Dames de la Joliette ». Et bien sûr, nos collectages des gens d’ici et là. Pris sur le vif : les petites mains du « Regali », les acteurs culturels et artistiques du coing. Quelques-unes et quelques-uns. « Avé » ou sans accent et/ou pour le mettre.

Prises de sons, photos, montages et coeur à l'ouvrage : André Minvielle, Arno Tartary ; Photos: Marina Jolivet