Les Chaudrons

André Minvielle d'aprés un texte original de Françis Marmande

Chaud, drons, hauts les chaudrons au tableau

Loustalot nous apprend tout:
Les chauds, les drons, les hauts
les chaudrons au tableau

A l’ école publique qui rythme avec laique
C’ est notre instituteur et nous “les pitchorres”
Noisettes et hortensias, à Aristide Briand
La façade est basquaise en face de l’ église
ca sent par vent Nord Nord Ouest “la pichorre”
Ce purin des maraîchers
Sur les laitues autour de Bayonne
Le docteur Delay en est le premier magistrat
Roland Barthes vient l’ été
Michel Portal monte ses gammes
Chacun a son chaudron, tout le monde pèle-porc
Loustalot nous apprend tout:

Chaud, drons, hauts les chaudrons au tableau

L’histoire, l’orthographe, le calcul, l’ instruction civique
La feuille de platane, le dedans des souris, les sciences
Un samedi de temps en temps, le chant l’ après -midi
Lui,lui, lui, vous, toi qui chantez faux, ici!
De derrière les fagots, fandango du Pays Basque!
On y mettait le coeur, Staline est mort alors,
Nous n’ avions que huit ans et Loustalot que cante.

Chaud, drons, hauts les chaudrons au tableau

Les chauds, les drons, les hauts, se tassent sur l’ estrade
En se poussant des coudes d’ hilarité générale
Trente sept garçons, la mixité n’ est pas de mise
Peu de relations discrètes pour ne pas dire évanescentes
Avec un certain Sigmund au grand savoir Freudien
Et nous mangions les pieds de chaise
Et nous vidions les flacons d’ encre violettes à nos oreilles
Les chaudrons se connaissaient, y'a fraternité chaudrons
17 manières distinctes de chanter faux
Toute une sémiotique mécanique et cantique
Aimer chanter, aimer chanter, seul point commun
De ceux qui chantent faux

Chaud, drons, hauts les chaudrons au tableau

Irruption, John Coltrane, éruption Paris Albert Ayler
Ayler via Rebeyrolle all all Source
Mieux qu’ un saut en parachute, chute d’ eau
De source sure
Ca rend, sort, un chaudron, deux chaudrons 37 chaudrons
Loustalot faisait fort, mais il n’ avait pas tord.

Chaud, drons, hauts les chaudrons au tableau

Même Mai 68, 15 ans plus tard n’ est pas si fort  
justesse politique, toute une sémiotique
Patac antique, Loustalot se jette à l’ eau
Et lance les chaudrons
Bouche A, bouche B, bouche C, bouch’ de là
Pas le temps de fignoler
Se dilacérant la glotte, plaisir, désir, sortir
Les chaudrons bramaient en choeur
Et pour de bon le refrain
D’ un long désir, par l’ interdit qu’ il lui est opposé
D’ un penchant naturel à chaudronner plus fort que l’ autre
L’ autre, L’ outre, l’ "aute", beuglante extraordinaire ,chose, ligeti
Embouteillage interprété par des baudets du Poitou
Subvention inespérée à la saison des amours
Autour de l’ Adour,  caillasse et pour toujours
Ca roule les airs, canto, on reconnaît le chant
Contre chant, chanson, chant de blé, chant de fête,
Cacophonie ou pas, cafoullage sublime
Propédeutique incandescente, liberté d’ incandescence
Essence et degrés, sens...Ni Sunra, ni Franck Wright, ni opération Rhino,ni le Jack Berrocal group, Petter brotzman à Comblain la Tour, ni Alan Silva Big Band ne m’ont pris au dépourvu...J’ étais secrètement prêt.