De Dame et d'Homme

Marc Perrone / André Minvielle 
 

Comm’ va la vie, dame , va la vie d’homme
Voyez-vous balancer l’atome
Dit la vie d’homme, va la vie d’âme
Une mélodie de Perrone à Paname
Valse la dame et la vie d’homme
Elles tournent sur le phonogramme
Comm’ une ritournelle s’exclame :
« Oyez polygammes dans l’air des rhizomes »

Pas de royaume, pas d’oriflamme
Ces airs de nomades en personne
C’est du Perrone, c’est d’la vie d’âme
De celui qui foule comm’ le font les roms
Errance dame, errance d’homme
L’histoire des hommes qui se trament
Dans leurs vies d’âme et d’homme en somme
De dame et d’homme.

Tu les portes sur le dos, mémoires d’Italos de la Courneuve ainsi
A Monte Cassino, tes mélodies chromosomes et tes pas de mômes
Chemin de p’tit bonhomme
Ainsi tu remontes le temps, diatonique passion, tu laisses des silences à d’autres diapasons
A faire bouger l’décor vers d’autres horizons, ça l’fait pour de bon.

Comm’ va la vie, dame, va la vie d’homme
C’est l’un de l’autre à qui se donne
De la vie d’homme à la vie d’âme
Soufflant sur la délicat’ petite flamme
Qu’est la vie dame, qu’est la vie d’homme
Du bout de tes doigts qui se paument
Va ta vie d’âme et d’homme en somme
« Oyez polygammes dans l’air des rhizomes »

Girol* en baume, chants de sésame
Nous nous sommes épris tu nous donnes
Vas-y l’idiome , toutes les gammes
Du concert qui invite à des regards de mômes
Si la vie d’âme , si la vie d’homme
C’est comme un air de palindrome
C’est d’la vie d’âme et d’homme en somme
De dame et d’homme.


* G.i.r.o.l : Groupe (d)’ Intervention Rapide Orale Libre